Introduction 

L’organisation et la gestion des ressources humaines au sein d’une collectivité publique telle que l'Etat de Genève doivent contribuer au bon accomplissement de ses missions et à la délivrance de prestations de qualité, qui répondent aux besoins des usagères et des usagers. Pour cela, l’Etat peut compter sur plus de 18'000 collaboratrices et collaborateurs, exerçant des métiers aussi nombreux que divers. En tant que conseillère d'Etat en charge des ressources humaines, je suis convaincue qu'il est capital de mettre la mission au cœur de l’action de chacun-e, afin de donner du sens au travail accompli. J'estime également que nous devons simplifier certaines procédures, réduire l'arsenal de directives qui se sont accumulées avec le temps. 

Dans son programme de législature 2018-2023, le Conseil d’Etat s’est fixé pour objectif de transformer la politique des ressources humaines de l’Etat de Genève, en articulant sa vision autour des principes suivants : autonomie, confiance, collaboration, responsabilisation et résultats, couplés à une volonté forte de promouvoir l’égalité et le respect de la diversité. Cette réforme, dans sa globalité, s’intitule « Travailler Autrement ». Au mois de septembre 2020, le Conseil d'Etat a adopté sa stratégie en matière de ressources humaines, qui vient préciser la vision exprimée dans le programme de législature. 

Lien vers le dossier "Travailler à l'Etat"

Réalisations

Travailler autrement

Plusieurs mesures s'inscrivent dans le programme "Travailler autrement". Parmi elles, "Qualité de vie au travail" (QVT) mène une réflexion sur les modes de collaboration et la culture managériale. Des projets pilotes ont permis d'introduire une nouvelle organisation du travail basée sur la confiance et la responsabilisation. Le objectifs y sont définis de manière collective et non plus  individuelle. C'est en modernisation les processus de management que nous pourrons préparer l'administration aux défis du travail de demain et continuer à délivrer des prestations de qualités. Une réflexion est également en cours sur un assouplissement du cadre normatif ainsi que sur la simplification des directives transversales et départementales.

Projets

Réforme du système d'évaluation et de rémunération 

Suite à la décision du Conseil d'Etat, au mois de février 2020, de mettre fin au projet SCORE, mes services travaillent à l'élaboration d'un plan pour engager une nouvelle réforme. Elle devra moderniser les critères d'évaluation des fonctions et les adapter au monde du travail d'aujourd'hui, en mettant notamment l'accent sur la transparence, l'équité entre les fonctions, l'égalité entre femmes et hommes et la prise en compte des nouvelles compétences et des nouveaux métiers. Cette réforme s'inscrit naturellement dans les principes et les objectifs de la stratégie en matière de ressources humaines.

Le Conseil d'Etat veillera à associer les organisations représentatives du personnel, ainsi que les responsables hiérarchiques et des ressources humaines, à l'élaboration de ce nouveau système, et ce dès les premières étapes, notamment s'agissant du choix des critères d'évaluation des fonctions, ainsi que de leur pondération.


Faire face au COVID-19 

La crise liée au COVID-19 a montré que l’Etat, malgré sa taille et sa réputation d’inertie, avait une formidable capacité d’adaptation, qu’il savait réagir et se réorganiser dans l’urgence pour faire face à des circonstances très particulières. En peu de temps, des avancées très importantes ont été réalisée en matière de télétravail.  Nous avons pu répondre à l'ensemble de la demande en matériel et connexions informatiques, sans exception. Au pic de la crise, 65% de l'effectif de l'administration cantonale genevoise était en télétravail. 

Presse 20 minutes 19.08.2020

Le Canton se met à la page de toutes les parentalités

L’Etat a élargi le congé paternité afin de tenir compte des nouveaux modèles familiaux.

Vidéo RTS, mise au point 05.01.2020