Introduction

 

Depuis mars 2020, la crise économique engendrée par la pandémie de coronavirus a exigé du Conseil d'Etat qu'il mobilise d'importantes ressources pour aider celles et ceux qui contribuent à la prospérité du canton de Genève. C'est dans ce contexte extraordinairement éprouvant, notamment pour les indépendant.e.s et les entreprises genevoises, qu'il m'a été donné d'assumer depuis le mois d'octobre 2020, la responsabilité provisoire du département du développement économique (DDE). Mon engagement au sein du DDE a pris fin le 29 avril 2021. À mon départ, le programme 2021 de soutien financier aux entreprises genevoises avait permis de verser plus de 225 millions d'aides liées à la pandémie. Sur ce montant total, près de 179 millions correspondent à des indemnités pour cas de rigueur, dont ont notamment bénéficié environ 900 restaurants genevois.

Pour ce faire, j'ai toujours privilégié les contacts et les échanges directs, dans un esprit de concertation, j'ai donc intensifié les rencontres avec les associations faitières et les acteurs.trices de notre tissu économique. Ces échanges nous ont conduit à renouveler des soutiens financiers déjà existants. Ils nous ont également permis d'adapter ces aides et leurs mécanismes à la situation de crise qui évolue d'une vague de COVID-19 à une autre. 

Ensemble, avec l'aide des milieux professionnels concernés, nous avons par ailleurs construit des solutions qui n'existaient pas jusqu'ici, afin de les faire correspondre aux nouveaux besoins exprimés et en nous efforçant de ne laisser aucun secteur ni aucun.e entrepreneur.euse sur le bord du chemin.

Je me suis engagée afin de contribuer à la préservation de notre tissu économique local et d'encourager notre entreprenariat ainsi que tout autre talent à émerger car c'est aussi en temps de crise que se révèlent des opportunités.


Lien vers la page du Département du développement économique (DDE)

image001.jpeg

Réalisations

30 avril 2021- Dispositif cas de rigueur renforcé

Deux amendements au projet de loi concernant les aides aux cas de rigueur adopté le jeudi 29 avril 2021 par le Grand Conseil sur proposition du Conseil d'Etat, dans l'objectif de renforcer le dispositif de soutien financier aux entreprises genevoises les plus fragilisées par la crise liée au coronavirus. Il s'agit tout d'abord d'harmoniser d les périodes d’indemnisation pour les entreprises réalisant un chiffre d’affaires annuel égal ou inférieur à 5 millions de francs et celles réalisant un chiffre d’affaires annuel supérieur à 5 millions de francs, afin de permettre aux aides de couvrir également la période d'activité allant du 1er janvier au 30 juin 2021. De plus, des voies de recours sont dorénavant prévues dans la loi en application de l’arrêt du Tribunal fédéral du 24 mars 2021 (2D 32/2020) rendu qui stipule que les décisions rendues en application de loi COVID-19 doivent prévoir des voies de recours.

Lien vers le point presse du 28 avril 2021

 

29 janvier 2021 – Le concept global cantonal d'aide aux entreprises

Genève a vu ses commerces fermés à plusieurs reprises depuis le début de l'épidémie en mars 2019, entraînant des dommages extrêmement importants pour de nombreuses entreprises allant jusqu'à la fermeture de certaines d'entre-elles. Les aides provenant de la confédération étant largement insuffisantes, IL Était nécessaire de remédier à de nombreuses inégalités dans la répartition des aides financières. Ainsi, le 29 janvier dernier,  le Grand conseil a adopté une loi relative aux aides financières extraordinaires cantonales destinées aux entreprises particulièrement touchées par la crise économique ou directement par les mesures de lutte contre l'épidémie de coronavirus, pour l'année 2021. Sont également prévues des aides financières extraordinaires pour les entreprises qui auraient subi une baisse de leur chiffre d'affaires entre 25 et 40%. Ainsi, le Conseil d'Etat prévoit un programme de soutien à l'économie de plus de 250 millions de francs. 

Lien vers l'Infographie

Lien vers le point presse du 20 janvier 2021
 

3 décembre 2020 - Soutien financier aux restaurants et aux débits de boisson

Ce soutien extraordinaire, qui correspond à une prise en charge forfaitaire de 50 francs par mètre carré de surface d'exploitation utile, est exclusivement destiné aux installations et aux établissements voués à la restauration ainsi qu'au débit de boissons. Les enseignes souhaitant bénéficier de cette aide doivent donc être accessibles au public et avoir l'obligation de rester fermées conformément à l'arrêté du Conseil d'Etat genevois du 1er novembre 2020. 

Lien vers l'arrêté du 1er novembre 2020

Presse Le Courrier 21.01.2021

Le Canton met de l'ordre dans les aides aux entreprises

Le Conseil d’Etat a regroupé dans un seul projet de loi les aides financières cantonales pour les entreprises affectées par la pandémie.

Presse 20 minutes 21.01.2021

Le canton simplifie les aides aux entreprises

Le Conseil d’Etat a mis au point un nouveau concept de soutien aux entreprises. Il prévoit d’affecter 250 millions de francs à ce programme.

Presse Tribune de Genève 20.01.2021

Le Conseil d’État lance l’opération survie des entreprises

La loi-cadre de Nathalie Fontanet rassemble toutes les aides cantonales et fédérales aux entreprises et les élargit à certaines qui passaient entre les mailles. Coût du programme: 250 millions.