Standard & Poor's renforce la perspective de la note du canton de Genève de "stable" à "positive"
Photo : Crédit A.L.
Sur le même thème
WEF 2023 - Geneva Day
Télétravail frontalier possible jusqu'à 40%
Cérémonie en souvenir des femmes victimes de féminicide

Lors de sa dernière évaluation, l'agence de notation Standard & Poor's (S&P) a révisé favorablement la perspective de la note du canton de Genève de "stable" à "positive". Elle confirme également la note de référence à long terme AA-. 

L'agence souligne en effet la qualité de la gestion financière du canton et le pilotage étroit des dépenses.

Cette situation a permis, indique S&P, de faire diminuer la dette publique. Ainsi, la note genevoise pourrait être relevée au cours des deux prochaines années, notamment si la forte discipline budgétaire est maintenue.

Le canton de Genève voit la perspective associée à sa notation financière à long terme renforcée. La note AA- est par ailleurs confirmée. Cette amélioration de la perspective, qui passe de "stable" à "positive", s'appuie selon S&P sur la volonté des autorités de limiter la hausse des dépenses de fonctionnement, combinée à une économie plus résiliente qu'attendu, ce qui pourrait se traduire par des performances budgétaires supérieures aux anticipations. 

"Je me réjouis de cette analyse externe de S&P, le canton de Genève n'a jamais obtenu une aussi bonne appréciation depuis l'année 2000"

La note genevoise continue de refléter le cadre institutionnel extrêmement solide du canton. "Je me réjouis de cette analyse externe de S&P, le canton de Genève n'a jamais obtenu une aussi bonne appréciation depuis l'année 2000, date à laquelle il a commencé à être évalué par cette agence de notation", relève Nathalie Fontanet, conseillère d’Etat chargée du département des finances et des ressources humaines. 

Le changement de perspective de "stable" à "positive", indique encore S&P, pourrait se traduire dans les deux ans par un relèvement de la note financière du canton de Genève. Cela à condition, notamment, que la discipline budgétaire soit maintenue. Parmi les incertitudes à venir figurent toutefois la croissance et les perspectives économiques jusqu’en 2024.