L'Etat de Genève continue de soutenir le CICR
Sur le même thème
Building Bridges summit 2022
60 ans de Capital Group
30 ans de la Fongit

L'Etat de Genève va continuer à soutenir les activités du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) sur le terrain.

Ils ont signé mardi une nouvelle convention de partenariat portant sur les années 2022 à 2025.

Cette nouvelle convention a pour objectif de contribuer à des projets d'aide humanitaire que le CICR mène sur le

terrain, dans le contexte particulier des conflits oubliés, a indiqué le Département des finances. Depuis 2012, la

contribution annuelle de l'Etat s'élève à 4,5 millions de francs. Cet engagement s'inscrit dans le cadre de la loi sur

le financement de la solidarité internationale.

Le président du CICR Peter Maurer a déclaré être "extrêmement reconnaissant de la décision du canton de Genève

de poursuivre son soutien à des actions humanitaires dans les contextes oubliés. Trop souvent, l'attention se porte

sur ce que la majorité voit." Le CICR dénombre plus de 100 conflits actifs dans le monde.

La première convention entre le canton et le CICR a été signée en 2004 et elle a été renouvelée à plusieurs

reprises. Pour les années 2018-2021, ce soutien a permis à l'organisation humanitaire de mener ses activités en

Libye, en Colombie, au Pérou, en Géorgie, en Afghanistan, en Birmanie, au Sri Lanka, aux Philippines, en Ukraine et

en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés.