Les comptes 2021 de l'Etat de Genève renouent avec les chiffres noirs
Photo : Crédit AL
Sur le même thème
Violences domestiques: les chiffres 2021 amorcent une baisse
Prolongation de l'accord entre la Suisse et la France concernant le télétravail
Cérémonie de prise de drapeau du bataillon de carabiniers 14

Les comptes 2021 de l'Etat de Genève bouclent sur un excédent de revenus de 49 millions de francs. Ils renouent avec les chiffres noirs alors que la LGAF fixait le retour à l'équilibre en 2028. Ce retournement de situation contraste avec le déficit de -847 millions qui était prévu au budget 2021. Il est dû, avant tout, à des revenus fiscaux extraordinaires en augmentation de près d'un milliard de francs (+999 millions) par rapport au budget. Ces revenus proviennent principalement de l'impôt sur les personnes morales et des impôts liés à l'immobilier, ainsi qu'à la rétrocession de bénéfices supplémentaires de la BNS (+117 millions). Il s'agit d'un signal extrêmement positif et bienvenu pour les finances de notre canton, même s'il convient de souligner le caractère temporaire et exceptionnel de ces différentes recettes. 

"Nous avons enregistré 999 millions de revenus fiscaux supplémentaires, mais leur majeure partie est venue des entreprises genevoises. Il faut rappeler que notre pyramide fiscale repose sur un petit nombre d’entreprises payant la majorité des impôts sur les personnes morales."


Le montant de la dette, bien qu'en légère diminution, demeure toujours le plus élevé des cantons suisses. Si Genève a pu profiter jusqu'à présent des taux d’intérêt très bas, leur remontée déjà perceptible impactera forcément le coût de la dette à l'avenir. 

Enfin, compte tenu de la politique d'investissement particulièrement ambitieuse décidée par le Conseil d'Etat, la maîtrise des charges et la nécessité de réformes structurelles demeurent essentielles en vue d'assurer des finances durablement saines.

https://www.ge.ch/document/comptes-2021-etat-geneve-renouent-avec-chiffres-noirs