La lutte contre les violences faites aux femmes manque de moyens
Sur le même thème
WEF 2023 - Geneva Day
Télétravail frontalier possible jusqu'à 40%
Standard & Poor's renforce la perspective de la note du canton de Genève de "stable" à "positive"

«Il est nécessaire que tout le monde sache où s’adresser, à n’importe quel moment, quand on est confronté à de la violence exercée à l’égard des femmes. En premier lieu, les victimes doivent savoir qui appeler», martèle Nathalie Fontanet, conseillère d’État. Ce vendredi, elle faisait le bilan de sa législature en matière de lutte contre les violences faites aux femmes, accompagnée d’Émilie Flamand, directrice ad interim du Bureau de la promotion de l’égalité et de prévention des violences.